:l'éco, France info

Christopher Dembik (Berenberg) : « La Bourse reflète les anticipations de forte croissance économique à venir »

a revoir

Présenté parJean-Paul Chapel

Diffusé le 13/04/2021Durée : 00h4

Fin du bras de fer entre Veolia et Suez. Christopher Dembik voit d’un bon oeil la formation d’un géant de l’eau. « Aujourd’hui, nous faisons face à une concurrence exacerbée, notamment du côté chinois. Dans ce secteur d’activité, les entreprises bénéficient de beaucoup d’aides de la part de l’Etat. Il faut donc se renforcer en Europe. » Il va plus loin : « Cet accord est positif mais il faudra s’allier à d’autres groupes dans le futur pour ne pas rester des nains à l’échelle internationale. »

La Bourse atteint aujourd’hui des niveaux proches de ceux qu’elle a connu en 2007. Un bon de 10 % depuis le début de l’année. « Cela reflète les fortes attentes en termes de rebond économique. Même si nous connaissons des confinements actuellement, les vaccins sont là, la sortie est proche. » L’économiste explique : «  Les ménages ont beaucoup épargné, il va y avoir un bond de la demande et cela bénéficiera automatiquement aux entreprises. » Il est important de noter que certains secteurs rebondiront plus rapidement que d’autres. «  Les valeurs technologiques ont été des valeurs refuges pendant la crise alors que les valeurs des croisiéristes, de la restauration et des services ont été plus pénalisés. »

La valeur du Bitcoin a doublé depuis janvier. « Nous avons un phénomène d’institutionnalisation des crypto-monnaies : des acteurs traditionnels de la finance ont décidé d’investir. » Christopher Dembik poursuit : « On peut être dubitatif mais sur le phénomène plus global des crypto-monnaies, c’est quelque chose qui va perdurer. Les banques centrales travaillent aujourd’hui sur leurs propres crypto-monnaies. » Et prophétise : « Dans quelques années, on paiera avec. »

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==