:l'éco, France info

VIDÉO. Jacques Greiveldinger sur le succès du Vélib' : "Au plus bas du confinement, on était descendus à 15 000 courses par jour. Aujourd’hui il y a plus de 100 000 courses"

a revoir

Présenté parJean-Paul Chapel

Diffusé le 18/05/2020Durée : 00h6

Jacques Greiveldinger, directeur général de Smovengo, opérateur de Vélib’, a constaté le succès du vélo à Paris. “On se rend compte que les gens plébiscitent le vélo et c’est un vrai succès. Succès d’autant plus important qu’il n’y a jamais eu autant de Vélib’ sur le terrain grâce au travail des équipes depuis maintenant plus d’un mois. On a plus de 19 000 vélos sur le terrain et le nombre de courses que nous réalisons par jour augmente régulièrement. On était descendus, au plus bas du confinement, à 15 000 courses par jour et aujourd’hui il y a plus de 100 000 courses. Ce week-end on a fait plus de 110 000 courses, ce qui est un record.

Jacques Greiveldinger explique que “plusieurs solutions existent” pour utiliser un Vélib’. “Vous pouvez prendre juste un abonnement pour une journée, et si vous êtes adepte vous pouvez prendre un abonnement mensuel”, précise le directeur général de Smovengo.

Aujourd'hui, Vélib’ compte “plus de 335 000 abonnés”. Un nombre qui “depuis dix jours a augmenté de plus de 10 000”. 

En plus du respect une distance d’un mètre cinquante entre les vélos sur la route, Jacques Greiveldinger recommande aux usagers de se laver les mains “avant et après l’utilisation du vélo”.

Le directeur général a également évoqué la cohabitation, parfois difficile, entre vélos et automobiles, ainsi que les travaux d’aménagement pour les cyclistes. “C’est en train de changer, il y a beaucoup de travaux qui ont été faits à la fois sur la ville de Paris, et sur la proche banlieue. Je pense que les automobilistes comprendront, de plus en plus, ces nouveaux aménagements. Il faut que tout le monde fasse attention, les automobilistes et les vélos. Mais on peut tout de même constater que le nombre de kilomètres de piste cyclable augmente très régulièrement. Il augmentait avant ce déconfinement, il augmente encore plus aujourd’hui.

Quels sont les retours des opérateurs de vélos en location dans d’autres régions ? “On a un peu le même signal : ça monte progressivement. Ce n’est pas un raz-de-marée, comme on avait pu avoir pendant les grèves, où du jour au lendemain tout le monde s’était précipité sur les vélos. Ça monte régulièrement. On commence à avoir des retours, en particulier sur des pays déconfinés depuis un peu plus longtemps, comme la Chine, où on a eu, dans certains endroits, une hausse très significative. Plus de 150% de hausse des utilisations des vélos partagés. Donc c’est un mouvement de fond, qui avait démarré bien avant le déconfinement, mais qui montre que le vélo c’est la solution facile, pas chère, écologique pour se déplacer dans les grandes capitales.

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==