Cet article date de plus de huit ans.

Envoyé Spécial - La suite : "Maîtres restaurateurs"

Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Pour des raisons de droits, cette émission n'est plus disponible.

En 2010, une équipe d'Envoyé Spécial révélait l'usage des micro-ondes dans certains restaurants, bien loin de l'image prestigieuse véhiculée par la gastronomie française. Au menu : boîtes de conserve et plats surgelés. Pourtant sur les cartes figurait la mention «fait maison». Trois ans plus tard, 80% des restaurateurs français auraient recours à la cuisine micro-onde. Un amendement de la ministre de l'Artisanat et du Commerce, Sylvia Pinel, est censé protèger le consommateur des plats déjà cuisinés et du surgelé. En France, le label « Maître restaurateurs » a été créé par l'Etat en 2007 afin de défendre une cuisine de qualité, faite maison. Pourtant moins de 3000 restaurateurs ont opté pour ce label.

 Pour des raisons de droits, cette émission n'est plus disponible.

En 2010, une équipe d'Envoyé Spécial révélait l'usage des micro-ondes dans certains restaurants, bien loin de l'image prestigieuse véhiculée par la gastronomie française. Au menu : boîtes de conserve et plats surgelés. Pourtant sur les cartes figurait la mention «fait maison». Trois ans plus tard, 80% des restaurateurs français auraient recours à la cuisine micro-onde. Un amendement de la ministre de l'Artisanat et du Commerce, Sylvia Pinel, est censé protèger le consommateur des plats déjà cuisinés et du surgelé. En France, le label « Maître restaurateurs » a été créé par l'Etat en 2007 afin de défendre une cuisine de qualité, faite maison. Pourtant moins de 3000 restaurateurs ont opté pour ce label.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.