Vidéo Quelle est la responsabilité des laboratoires pharmaceutiques dans la pénurie actuelle de médicaments ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Quelle est la responsabilité des laboratoires pharmaceutiques dans la pénurie actuelle de médicaments ?
ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions
Depuis novembre, certains médicaments comme l'amoxicilline ou le paracétamol sont manquants dans les rayons des pharmacies. "Envoyé spécial" a enquêté sur cette pénurie qui touche des milliers de patients. Pourquoi ces médicaments indispensables sont-ils introuvables ? Quelle est la responsabilité des laboratoires pharmaceutiques ? Extrait d'un reportage diffusé le 19 janvier 2023.

Où sont passés l’amoxicilline et le paracétamol ? Depuis novembre dernier, dans les pharmacies, on s'arrache certains antibiotiques ou antidouleurs. En 2022, près de 3 000 médicaments ont connu des difficultés d’approvisionnement dans les officines et les hôpitaux. Quelle est la responsabilité des laboratoires pharmaceutiques ? Produisent-ils assez ?

Si la production est insuffisante, c'est d'abord que la demande mondiale a explosé avec la hausse du niveau de vie en Asie, en Amérique latine ou en Afrique. Mais cette pénurie s'explique aussi par un choix des laboratoires pharmaceutiques. Pour faire baisser leurs coûts, ils ont délocalisé une grande partie de leur production. Ils ne fabriquent plus eux-mêmes une bonne partie de nos médicaments : 85% d'entre eux contiennent des matières premières fabriquées hors de nos frontières.

Des principes actifs produits en Chine ou en Inde pour faire baisser les coûts

Le plus souvent, le principe actif (la molécule de base) est produit dans des usines installées à des milliers de kilomètres de la France, surtout en Chine et en Inde. Dans ce dernier pays, les laboratoires du monde entier viennent profiter d'une haute technologie qui coûterait, selon les représentants du secteur, moitié moins cher qu'en Europe.

Enfin, la pénurie que nous connaissons actuellement en France s'explique aussi, paradoxalement, par un prix des médicaments plus bas que dans d'autres pays européens. En effet, il est fixé lors de négociations serrées entre les laboratoires et les autorités de santé. Alors, lorsqu'un médicament vient à manquer, les laboratoires préfèrent vendre leurs stocks restants au meilleur prix… c'est-à-dire dans des pays où ils seront achetés plus cher.

Extrait de "Médicaments, alerte à la pénurie !", une enquête diffusée dans "Envoyé spécial" le 19 janvier 2023.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.