Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Un service public à la poubelle ?

Publié
Durée de la vidéo : 31 min
Envoyé spécial. Un service public à la poubelle ?
Article rédigé par France 2
France Télévisions
Dans des dizaines de communes françaises, le ramassage des ordures à domicile est remplacé par des "points d'apport volontaire". Derrière les arguments écologiques, c'est aussi un service public qui disparaît...

Bientôt tous éboueurs ? C'est devenu le quotidien d'Audrey, une jeune mère de famille de 33 ans contrainte de transporter elle-même ses sacs poubelles dans des bacs à l'entrée de sa commune. Elle est excédée par l'odeur qui parfume désormais sa voiture.

En Dordogne, comme dans des dizaines d'autres départements, fini le ramassage des ordures à domicile. Il est remplacé par des "points d'apport volontaire". De nombreux villages mais aussi des quartiers dans de grandes villes adoptent ce nouveau mode de collecte.

Bacs sous-dimensionnés, difficultés d'accès... les décharges sauvages se multiplient

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il fait presque l'unanimité contre lui. Et pour cause : bacs sous-dimensionnés qui débordent, personnes âgées impotentes vivant désormais au milieu de leurs ordures, multiplication des décharges sauvages... Il souffle un vent de révolte dans les campagnes contre ce système.

Et pourtant, à l'origine, il part d'une bonne intention : inciter la population à réduire ses déchets. Mais derrière les discours écologiques, c'est un service public qui disparaît. Et les habitants, souvent en zones rurales, se sentent un peu plus abandonnés. 

Un reportage de Delphine Welter et François Gagnant pour Cover Presse diffusé dans "Envoyé spécial" le 19 janvier 2023.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.