Vidéo Objectif Paris 2024 : pour se préparer aux Jeux olympiques, ce marathonien va courir toute la nuit

Publié
Durée de la vidéo : 5 min
Objectif Paris 2024 : pour se préparer aux Jeux olympiques, ce marathonien va courir toute la nuit -
Objectif Paris 2024 : pour se préparer aux Jeux olympiques, ce marathonien va courir toute la nuit Objectif Paris 2024 : pour se préparer aux Jeux olympiques, ce marathonien va courir toute la nuit - (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)
Article rédigé par France 2
France Télévisions
Avant de s'aligner au départ du marathon olympique des Jeux de Paris 2024, il faut décrocher l'une des rares places offertes à la sélection française. Pour s'améliorer et faire la différence, Duncan Perrillat s'est lancé dans un exercice qui dépasse de loin sa pratique habituelle. "Envoyé spécial" l'a suivi toute une nuit.

Duncan Perrillat se prépare au "graal des compétitions" : les Jeux olympiques de Paris, en 2024. Ou plutôt, il se prépare en vue d'être peut-être sélectionné, car les places sont rares : il n'y en aura que trois ! Dans l'entraînement d'un marathonien, la priorité est d'avaler les kilomètres. Ce soir-là, Ducan s'est fixé un objectif inhabituel dans sa discipline : un ultra-trail en Haute-Loire. Il sera assisté par son ami l'athlète Nicolas Daru, car le parcours fait 126 kilomètres, soit trois fois le marathon, avec une difficulté supplémentaire : 5 200 mètres de dénivelé positif.

Duncan ne s'est jamais confronté à une telle distance ni à un terrain si escarpé. Il ne sait pas si tenir ce challenge pourra le mener aux JO, mais ce dont il est sûr, c'est que "prendre confiance et découvrir de nouvelles choses, ça peut [l']aider à passer un palier sur le marathon". Le tout est "de ne pas craquer entre le début et la fin de la course"...

Avant le départ, Duncan prend des repères qui le rassurent, pour savoir à quel moment du parcours il va boire, se ravitailler, retrouver Nicolas... Celui-ci est présent pour lui faire prendre conscience de "l'importance de tout contrôler, de quantifier tout ce qu'il faut pour améliorer sa performance". L'objectif est d'éviter le "gros coup de mou" qui le guette dans cet ultra-trail s'il ne s'hydrate pas ou ne s'alimente pas correctement.

Treize heures d'effort

"Envoyé spécial" a suivi Duncan tout au long de ce défi. Peu avant minuit, à Saugues, les quelque 500 participants s'élancent. Ils vont courir jusqu'au Puy-en-Velay, pendant plus de douze heures. Notre marathonien tiendra-t-il jusqu'au lever du jour ?

Quand le soleil point à l'horizon, Duncan a couru 100 kilomètres, et il est en tête – d'une petite minute seulement. Alors au dernier ravitaillement, "lessivé" mais pressé d'avaler les derniers 20 kilomètres, il prend à peine le temps de se restaurer un peu. Après 13 heures d'effort, Duncan franchit la ligne d'arrivée... avec 23 minutes d'avance sur le deuxième. Un exploit, et surtout une nouvelle expérience qui lui aura permis de prendre confiance. Mais Duncan le sait : il n'est qu'au début du chemin vers les Jeux olympiques...

Extrait de "Objectif première médaille olympique", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 26 octobre 2023.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.