Envoyé spécial, France 2

VIDEO. La Catalogne veut la fin de la sieste espagnole

La fin d'un mythe ? La "siesta" espagnole freinerait l'économie du pays, et un Catalan s'est juré de remettre les pendules à l'heure. Grâce à (ou à cause de) lui, la Catalogne pourrait bien être la première région du royaume de la sieste à abandonner cette pause sacrée. Extrait des "Carnets de voyage d'Envoyé spécial" du 20 août.

La légendaire siesta espagnole est menacée ! Ce rite que nous leur envions tant ferait vivre les Espagnols en jet-lag permanent. De toute façon, ils ne seraient plus que 16 % à la faire quotidiennement.. Un mythe s'écroule.

En finir avec cette pause rituelle, c'est le combat de Fabián Mohedano depuis quinze ans au sein de l'association "Pour le changement d'horaires". Ce Catalan n'a pourtant rien contre un petit somme après le déjeuner... "Le problème, d'après lui, c'est que ça paralyse pendant trois heures toute l'activité commerciale et productive dans tout le pays. Impossible de contacter quelqu'un avant 17 heures ! Et ça, ça isole radicalement l'Espagne du reste de l'Europe."

Une aberration dans un pays en crise ?

Selon Fabián, les Espagnols travaillent plus, mais sont parmi les moins productifs d'Europe. Il travaillent tard, mais dorment moins. Un rythme aux "conséquences désastreuses (...) pour les enfants, car les parents n'ont pas le temps de s'occuper d'eux". La sieste aurait donc une répercution directe sur l'échec scolaire... Mais ce n'est pas tout : la sieste est mauvaise pour la santé car elle raccourcit les nuits. Dormir juste après le dîner provoque aussi des problèmes de poids, d'apnée du sommeil ou d'insomnie...

Fabián a fini par emporter l'adhésion du gouvernement catalan. Ce porte-parole croit aux effets positifs, "économiques, sociaux, culturels et personnels", d'un changement d'horaires : "Cette réforme aurait dû être faite depuis longtemps, sans même tenir compte de la crise." La région sera-t-elle l'an prochain la première à expérimenter la journée sans sieste ? On le sait, la Catalogne veut son indépendance, mais la région reste sous la coupe de Madrid. La siesta a donc encore de beaux après-midis devant elle.

Et ce n'est pas Twitter qui s'en plaindra...

Extrait du reportage "L'art de la sieste" des Carnets de voyage d'Envoyé spécial du 20 août.