Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo Affaire Weinstein : Asia Argento interpelle Marlène Schiappa sur le délai de prescription des viols

Publié Mis à jour
Article rédigé par
France Télévisions

Menacée dans son pays, l'Italie, depuis qu'elle a accusé de viol le producteur Harvey Weinstein, Asia Argento compte sur la France pour voter un allongement du délai de prescription pour les crimes sexuels. Le 26 octobre 2017, sur le plateau du magazine "Envoyé spécial", l'actrice interpellait Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes.

Après le témoignage exclusif d'Asia Argento sur l'affaire Weinstein dans "Envoyé spécial", ce jeudi 26 octobre, Elise Lucet recevait l'actrice italienne ainsi que Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes. 

Asia Argento qui, depuis ses révélations, est la cible de critiques et de menaces dans son pays, s'est réfugiée en France. L'actrice se bat pour libérer la parole des femmes, mais son combat – "c'est la guerre contre ces gens abominables, qui doivent être mis derrière les barreaux", va-t-elle jusqu'à affirmer – est aussi judiciaire. En France, "pays civilisé – la prescription en Italie n'est que de dix ans" [contre vingt en France]", elle ne peut pas porter plainte, les faits s'étant déroulés à Cannes il y a un peu plus de vingt ans. Elle réclame donc que les délais de prescription soient allongés, ou même abolis : "Lorsqu'une fille est violée à l'âge de 7 ans, il faut qu'elle puisse dénoncer les faits même si elle a 57 ans. [...] Parfois, il faut beaucoup de temps pour en parler."

Allonger le délai de prescription à trente ans ?

Asia Argento compte donc beaucoup sur la France pour réformer le délai de prescription en cas de viol. Le gouvernement français va-t-il envisager de l'allonger à trente ans, voire décider l'imprescriptibilité, comme le préconise un rapport de la psychiatre Muriel Salmona ? Marlène Schiappa, qui porte un projet de loi pour 2018, dit vouloir porter à trente ans le délai de prescription pour les crimes sexuels sur les mineurs, mais explique que l'imprescriptibilité poserait un problème – les seuls crimes imprescriptibles en France étant les crimes contre l'humanité. 

En France, où une femme sur six a subi un viol au cours de sa vie, où 70% des plaintes pour viol sont classées sans suite, il est pourtant urgent d'agir, rappelle Elise Lucet. Asia Argento, elle, se dit "prête à risquer [s]a vie pour toutes les femmes, toutes les victimes, jusqu'à la levée abolue de la prescription [...]. Tout ceci doit s'arrêter, maintenant."

Une interview diffusée dans "Envoyé spécial" le 26 octobre 2017.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Envoyé spécial

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.