Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo A 80 ans, Jeannine traque les trafiquants de déchets

Publié Mis à jour
Article rédigé par
France Télévisions

Du haut de ses 80 ans, sous ses airs de petite mamie tranquille, Jeannine coopère régulièrement avec les gendarmes pour traquer des gros trafiquants de déchets. Extrait du magazine "Envoyé spécial".

Ne vous fiez pas à ses airs de petite mamie tranquille. Du haut de ses 80 ans, Jeannine coopère régulièrement avec les gendarmes pour traquer des trafiquants de déchets. Cette ancienne employée de supermarché s'est fait une spécialité depuis vingt ans : dénoncer l'enfouissement illégal de déchets sur les terres agricoles. 

Ce matin-là, elle débarque à l'improviste sur un vignoble bio. "Envoyé spécial" l'a accompagnée. Des voisins lui ont signalé un ballet de camions remplis de terre qui pourrait être polluée. Jeannine est en pleine enquête.

"On va demander des carottages, c'est la loi"

La retraitée inspecte méticuleusement tout le domaine à la recherche de déchets toxiques. Des ornières encore fraîches, de la terre grise ("Pour moi, il y a du ciment dedans"), des piliers de béton… "ce qui prouve que c'est bien du BTP".

Alors qu'elle quitte les lieux, Jeannine tombe sur le propriétaire. Elle ne se démonte pas : "Il y a de tout, là-dedans, du fer, du carrelage, du béton... Si vous plantez des vignes là-dedans, je suis bien obligée de le dénoncer. On va demander des carottages, c'est la loi."

Extrait de "Décharges sauvages : pas de ça chez moi !", un reportage diffusé dans "Envoyé spécial" le 7 juin 2018..

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Envoyé spécial

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.