Complément d'enquête, France 2

VIDEO. "Oui, j'aime les bouchons", la confession aérienne d'une chercheuse en embouteillages

Un embouteillage vu du ciel, c'est autre chose… Au départ de l'héliport de Paris, un soir de retour de vacances, "Complément d'enquête" a embarqué le temps d'un court extrait avec une physicienne qui "aime les bouchons". 

Depuis vingt ans, elle scrute les embouteillages à la loupe. Un fléau qui rend fous des millions de Français, mais qu'elle regarde de haut. Au départ de l'héliport de Paris, un soir de retour de vacances, "Complément d'enquête" a embarqué avec Christine Buisson, physicienne, le temps de ce court extrait.

Sa spécialité : la mécanique des fluides. Elle fait partie de ces scientifiques qui cherchent à guérir nos grandes villes de ce mal moderne : les bouchons. Et pourtant les bouchons, Christine Buisson les aime ! "Oui, c'est bizarre, confesse-t-elle, mais un chercheur qui n'aime pas son sujet est un chercheur malheureux..." 

"Le trafic, c'est magnifique"

Ah, "l'émergence macroscopique de phénomènes dus à des comportements microscopiques ! s'extasie la physicienne dans son cockpit. Le trafic, c'est magnifique pour ça : il y a des comportements globaux – ici, le bouchon – qui sont dus à des variabilités de comportement individuelles : changements de voie, accélérations..."

Un cauchemar pour les automobilistes, un moment de plaisir pour elle. Il faut reconnaître que de là-haut, les accordéons de la circulation scintillent comme des pépites. Les précieuses données de l'autoroute seront ensuite exploitées à l'Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux (Ifsttar) par une cinquantaine de chercheurs.

Extrait d'un reportage diffusé dans "Complément d'enquête" le 23 novembre 2017.