Complément d'enquête, France 2

VIDEO. Le sommeil est d'or

Aux Etats-Unis, des entreprises récompensent les salariés qui passent plus d’heures au lit, car ils seraient plus performants au bureau. Un reportage de "Complément d'enquête".

Leurs nuits ne durent que quatre ou cinq heures... Les courts dormeurs représentent moins de 6% de la population. Depuis peu, ils ont cessé d'être des symboles de productivité. Même désaffection à prévoir pour ces cadres qui restent au bureau jusque tard le soir. Des études ont en effet montré qu'un salarié qui a des problèmes de sommeil va faire perdre à son entreprise... deux semaines par an ! 

Prime au repos

Aux Etats-Unis, où le manque de sommeil coûterait 411 millards de dollars par an, une entreprise américaine a demandé à ses salariés de mesurer le temps qu’ils passent dans les bras de Morphée… Elle offre une prime à ceux qui dorment le mieux la nuit, car ils sont aussi les plus productifs ! Coaching en sommeil, casques pour s’endormir plus vite : aujourd’hui, la tendance est au temps de repos, encouragé par les patrons eux-mêmes, pour cause de performance au travail.

Un reportage de Guillaume Couderc, diffusé dans "Complément d'enquête" le 23 novembre 2017.

Le réveil, un moment délicat pour les 37% de Français qui souffrent de troubles du sommeil. 
Le réveil, un moment délicat pour les 37% de Français qui souffrent de troubles du sommeil.  (PETER DAZELEY / GETTY IMAGES)