Complément d'enquête, France 2

VIDEO. Complément d'enquête. Quand un migrant demande la fermeture des frontières

De plus en plus de migrants déçus choisissent le retour à la case départ, même dans un pays en guerre. "Complément d'enquête" a suivi jusqu'à Erbil, au Kurdistan irakien, une famille rentrant d'Allemagne. Dans cet extrait, une ex-réfugiée dit son amertume.

Erbil, capitale du Kurdistan irakien : Samir, sa femme Ozhin et leurs enfants sont rentrés d'Allemagne après leur rendez-vous manqué avec l'Europe. Trente mille dollars dépensés pour rien, des montagnes de dettes, des centaines de kilomètres inutiles... Extrait de "Complément d'enquête" du 10 mars 2016.

Malgré son expérience malheureuse, Samir échoue à dissuader son frère Herish de tenter sa chance en Europe. Rien n'y fait, il continue à y croire : "On dit que là-bas, tu n'as qu'à t'allonger et que le gouvernement paye pour toutes tes dépenses." Herish a déjà contacté les passeurs. Dans dix jours, il embarque. En 2015, 120 000 de ses compatriotes se sont exilés vers l'Europe.

"Que plus personne n'aille se noyer en Méditerranée"

Ozhin, elle, est bien décidée à élever ses enfants ici. L'aînée entrera à l'école la semaine prochaine. La jeune femme a un message radical pour les gouvernements européens : "J'aimerais que tous les pays d'Europe ferment leurs frontières aux migrants. Pour que plus personne n'aille se noyer en Méditerranée, et qu'aucune famille ne parte se ruiner en payant des passeurs."

Extrait de "Retour à Erbil", un reportage diffusé dans "Complément d'enquête. Calais : et si on ouvrait la frontière ?" le 10 mars 2016 à 22h45.