Complément d'enquête, France 2

VIDEO. Complément d'enquête. La cavale du rappeur Coco Tkt

La tentation de la cavale, Julien Cocoa, alias Coco Tkt, y a cédé : pendant huit mois, le rappeur a nargué la police sur les réseaux sociaux. Mais ce sont eux qui l'ont renvoyé en prison... Extrait de "Complément d'enquête" du 5 novembre 2015.

Voir la vidéo

Un bon moyen d'échapper à la prison ? "Se faire la belle" pendant une permission de sortie. Sa cavale, Julien Cocoa, ancien braqueur devenu le rappeur Coco Tkt (pour "T'inquiète"), la raconte dans ses textes. Et aussi à "Complément d'enquête". Extrait d'un reportage diffusé le 5 novembre 2015.

En 2006, il est condamné à huit ans de prison pour le braquage d'un bureau de poste. Six mois avant la fin de sa peine, sur un coup de tête, Julien Cocoa met les voiles lors d'une permission. La cavale va durer huit mois.

Une de ses vidéos atteint 300 000 vues

Pas trop stressé, le fugitif dort à l'hôtel à deux pas de chez lui, mange au restaurant... A Villiers-le-Bel, tout le monde le reconnaît – sauf les policiers (il se fait même contrôler et repart tranquillement au volant, sans permis). Provocateur, il poste des vidéos sur les réseaux sociaux pour les narguer. Il y dénonce des conditions de détention qui l'ont, selon lui, poussé à s'évader de la prison de Châlons-en Champagne.

L'une de ces vidéos est visionnée près de 300 000 fois. Des policiers branchés réseaux sociaux ont fini, c'était fatal, par tomber dessus... Retour à la case prison – pour un an et demi au lieu des six mois qui lui restaient. Et sans permission.

Extrait de "La tentation de la cavale", un reportage diffusé dans "Complément d'enquête" du 5 novembre 2015.