Compte personnel de formation : vers un reste à charge de 100 euros

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Le compte personnel de formation (CPF) fait les frais des coupes budgétaires du gouvernement. Il devait coûter 2,4 milliards d'euros cette année, mais Bercy a décidé d'imposer à chaque salarié de payer 100 euros de sa poche pour toute formation.
Compte personnel de formation : vers un reste à charge de 100 euros Le compte personnel de formation (CPF) fait les frais des coupes budgétaires du gouvernement. Il devait coûter 2,4 milliards d'euros cette année, mais Bercy a décidé d'imposer à chaque salarié de payer 100 euros de sa poche pour toute formation. (Franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - D. Boéri, E. Tixier, E. Prigent, M. Cazaux, T. Germain, N. Lachaud
France Télévisions
franceinfo
Le compte personnel de formation (CPF) fait les frais des coupes budgétaires du gouvernement. Il devait coûter 2,4 milliards d'euros cette année, mais Bercy a décidé d'imposer à chaque salarié de payer 100 euros de sa poche pour toute formation.

Suivre un cours d'anglais, aujourd'hui, c'est gratuit. Mais à partir du 1er mai, cela devrait devenir payant. Chaque élève pourrait sortir 100 euros de sa poche. Arnaud Jeanne travaille dans l'immobilier, son compte personnel de formation (CPF) lui a permis de s'offrir 1 800 euros de cours. La gratuité est, selon lui, totalement justifiée. Les demandeurs d'emploi seront exonérés du reste à charge. Les formations financées par le CPF coûtent en moyenne 1 560 euros. C'est nettement plus pour les cours de langue.

200 millions d'économie pour le gouvernement

Certaines entreprises se montrent moins inquiètes. C'est le cas d'une auto-école en ligne, qui estime que la demande restera forte. Passer son permis de conduire est aujourd'hui une des utilisations les plus courantes du compte personnel de formation. Avec le reste à charge, le gouvernement attend pour cette année près de 200 millions d'euros d'économie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.