Football : enquête sur des matchs truqués

Le monde du football est en plein ébullition après les soupçons de match truqué, entre l'Etoile rouge de Belgrade et le PSG, en Ligue des Champions. Les deux clubs rejettent ces accusations.

France 3

Les soupçons de match truqué entre l'étoile rouge de Belgrade et le PSG relancent la longue histoire des matchs truqués. À chaque fois, ce sont des faits de jeux surprenants. Un gardien en Italie qui relâche la balle avant d'encaisser un but improbable. Un arbitre en Amérique du Sud, qui accorde le penalty de la victoire sans raison, au bout de 10 minutes de temps additionnels. Des joueurs et des arbitres payés pour tricher. Un jeu risqué, mais qui rapporte. Dans le monde, les paris sportifs dans leur ensemble rapportent au moins 900 milliards d'euros. Une masse d'argent qui échappe en grande partie aux autorités.

Des mafias en Asie et dans les Balkans

"C'est entre 5 et 10% est contrôlé, et 90% sur lequel on a aucun contrôle", explique Thierry Vildary, journaliste à France Télévisions. "C'est un des moyens les plus surs actuellement, les paris sportifs, les plus efficaces et les plus rentables de blanchiment d'argent pour les mafias", rajoute-t-il. Des mafias, implantées en Asie et dans les Balkans, ont truqué ces dernières années des milliers de rencontres. En Belgique, jeudi 11 octobre, 19 personnes du Club de Bruges ont été inculpées pour fraude, ou encore en France, il y a un mois, d'anciens dirigeants du club de Nîmes (Gard) ont été condamnés pour corruption.

Le JT
Les autres sujets du JT