Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Grâce à la paléoparasitologie, on connaît mieux les conditions de vie des soldats dans les tranchées

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Un chercheur français a prouvé la présence de parasites dans l'organisme des soldats de la Grande Guerre. Une découverte précieuse, qui renseigne sur les conditions sanitaires des combattants.

Grâce aux témoignages, aux documents d’archives, on connaissait les conditions de vie extrêmement dures dans les tranchées, on en a maintenant la preuve biologique. Matthieu Le Bailly est chercheur en paléoparasitologie à l’université de Besançon (Doubs). A partir de prélèvements effectués dans la cavité abdominale de soldats allemands exhumés des tranchées, il est allé à la recherche des parasites.

Une première mondiale

"On a la confirmation biologique que ces conditions de vie menaient au développement ou à la présence de maladies parasitaires", témoigne le chercheur au micro de France 3. Matthieu Le Bailly a réussi à démontrer scientifiquement la présence de parasites dans les organismes les soldats de 14-18, une première mondiale !

La paléoparasitologie est une pratique encore très peu répandue. En Europe, la discipline ne mobilise que deux équipes de chercheurs, à Cambridge et à Besançon.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.