Gard : une cantine bio, ça existe déjà

50% de bio dans les cantines d'ici à 2022, c'est l'objectif du gouvernement. À Manduel dans le Gard, le jeune chef d'une cantine pratique déjà le 35% bio.

FRANCE 3

Bienvenue dans une cantine rebelle, à Manduel (Gard), à l'école Fournier. Rien à voir avec le tempérament des enfants, mais plutôt avec ce que l'on trouve dans les assiettes. Ici, le cuisinier garantit que 35% des aliments sont bio. Un choix militant qui a convaincu les enfants : "Ça veut dire que c'est pas travaillé et qu'il n'y a pas de produits chimiques. Et c'est meilleur pour la santé", explique l'un d'entre eux. Est-ce important de manger bio ? "Oui, parce que du coup ça pollue moins la planète." Si les repas sont devenus bios et locaux, le tarif est resté le même pour ses parents. Un tour de force réussi grâce à l'ingéniosité et au savoir-faire de l'équipe de cuisiniers du village.

L'importance de l'agriculture locale

Presque tous les plats sont faits maison, et chaque folie est compensée par une astuce au menu : "Chaque fois qu'on sert une viande de bonne qualité, dans la semaine, on va servir aussi une protéine végétale, qui coûte beaucoup moins cher", confie Lionel Senpau, chef cuisinier. "Mais l'argent économisé dans ces repas-là, on arrive à le réinjecter dans des repas avec de la viande, qui est forcément un peu plus chère." Ici, le pari du 50% de bio à la cantine est en passe d'être atteint grâce au savoir-faire, mais aussi à la proximité des agriculteurs locaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Rayon fruits et légumes d\'une enseigne de la grande distribution.
Rayon fruits et légumes d'une enseigne de la grande distribution. (DENIS CHARLET / AFP)