VIDEO. Feuilleton : des animaux et des hommes (2/5)

Depuis 169 ans, la Société protectrice des animaux (SPA) cherche à faire adopter les animaux qu’elle héberge. Une équipe de France 2 a suivi le quotidien de la SPA de Charamande.

FRANCE 2

Le weekend est consacré à l’adoption des animaux, mais les autres jours de la semaine, les rendez-vous se succèdent pour l’abandon de bêtes. Un homme vient se séparer de Fox, une chienne qui a mordu à plusieurs reprises son autre chien. Il est ému et pleure à chaudes larmes au moment de l’abandonner.

"Ne pas avoir de jugement"


Une participation de 130 euros lui est demandée pour les vaccins et autres frais vétérinaires. "Cela permet aux gens de prendre bien conscience de leur geste. Pour qu’à l’avenir, ils ne prennent pas un animal et réitèrent ce genre d’acte", explique la responsable. "On essaie de ne pas avoir de jugement. Mais parfois l’animal arrive dans un état pitoyable. Alors là on prend la parole à sa place", ajoute-t-elle. Avant la séparation, le maître est emmené devant les cages du refuge, où il dira adieu à son animal de compagnie.

La fourrière avant la SPA


Une grande partie des animaux recueillis par la SPA passe d’abord par la fourrière. La responsable va y chercher ses nouveaux pensionnaires. Moins de 1% des bêtes de la fourrière sont euthanasiées. La majorité est récupérée par les maîtres.

Le JT
Les autres sujets du JT