Grandes surfaces : jusqu'où peuvent-elles aller pour empêcher les vols ?

En direct sur le plateau de France 2, Anne-Claire Poignard détaille ce que peuvent ou ne peuvent pas faire les grandes surfaces pour prévenir les vols à l'étalage.

France 2

Les vols dans les grandes surfaces, c'est un fléau qui coûte près de trois milliards d'euros chaque année. Certaines enseignes ont choisi d'investir dans des nouvelles technologies, d'autres préfèrent les vigiles pour empêcher ces vols. Quels sont les droits de ces vigiles ? "La profession est strictement réglementée. Un vigile a le droit de jeter un coup d’œil à l'intérieur de votre sac, mais il n'a pas le droit de le fouiller sans votre accord", explique Anne-Claire Poignard, en direct sur le plateau de France 2.

Moins de 1% du chiffre d'affaires annuel

Si le vigile vous suspecte de vols, il peut seulement appeler la police et vous retenir dans le magasin. "En théorie, interdiction pour le vigile de toucher le client ou de le bousculer. En cas de fuite, il peut toujours agir comme un simple citoyen et rattraper le voleur. Son attitude doit toujours être proportionnée", ajoute la journaliste. Les vols à l'étalage représentent moins de 1% du chiffre d'affaires annuel de la grande distribution.   

Le JT
Les autres sujets du JT
Un supermarché à Lyon, le 28 octobre 2016.
Un supermarché à Lyon, le 28 octobre 2016. (JEFF PACHOUD / AFP)