Les vols : le gros fléau des supermarchés

Les vols dans les grandes surfaces : un fléau qui coûte près de trois milliards d'euros chaque année aux distributeurs. Certaines enseignes ont décidé d'investir dans de nouvelles technologies.

FRANCE 2

Glisser discrètement un article sous son manteau ou encore remplir son cabas de produits. Ces gestes réprimés par la loi, plusieurs centaines de clients de supermarchés les tentent chaque jour. Voler, Brigitte l'a fait pendant plus de sept ans pour 100 à 150 euros de produits par mois. Elle a commencé à 20 ans. "À la fin de mes études, j'ai eu mon premier enfant et je me suis rendu compte du prix absolument exorbitant de tous les produits de première nécessité pour bébés. Donc j'ai commencé à mettre ça au fond de la poussette et à passer en caisse tout en me rendant compte que c'était facile à faire", témoigne-t-elle à visage caché.

Les voleurs risquent trois ans de prison

Le vol, un fléau pour la grande distribution. Les derniers chiffres connus remontent à 2014. Cette année-là, le vol à l'étalage atteint la somme astronomique de 2,8 milliards d'euros en France. La cible des voleurs : en majorité des petits produits. Certains rayons sont particulièrement surveillés, parmi eux, celui de l'alcool. Une personne qui a volé, prise sur le fait, risque trois ans d'emprisonnement et 45 000 euros d'amende. De plus en plus d'enseignes décident de mettre des caméras de surveillance pour limiter le nombre de vols.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les 18 produits sucrés testés par \"60 millions de consommateurs\" contiennent du dioxyde de titane sous forme de nanoparticules.
Les 18 produits sucrés testés par "60 millions de consommateurs" contiennent du dioxyde de titane sous forme de nanoparticules. (MAXPPP)