Proche-Orient : une trêve limitée à cinq heures

a revoir

Présenté parNathanaël de Rincquesen

Diffusé le 17/07/2014Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

La trêve de cinq heures initiée par l'ONU a été brisée, tout à l'heure. Trois obus de mortier tirés depuis la bande de Gaza ont frappé le sud d'Israël. Une attaque a laquelle Tsahal n'a pas répondu. Les Gazaouis ont donc pu profiter de quelques heures d'accalmie.

En un clin d'oeil, les Gazaouis ont réinvesti leur rue 5h de cessez le feu acceptées par les deux partis Les banques sont prises d'assaut. Depuis 9 jours il était impossible de retirer de l'argent. Le retrait est limité à 300 euros personne.

Les millionnaires et les pauvres sont égaux aujourd'hui, personne ne pouvait retirer, les banques sont fermées depuis 10 jours.

Sur le marché, la même précipitation. Nul ne sait ce que réservent les prochains jours, alors chacun reconstitue son stock de nourriture. Ce vendeur peut enfin écouler ses légumes, gardés en chambre froide.

Les gens achètent tout ce qu'ils peuvent. Les légumes sont rares maintenant.

Beaucoup en profitent pour faire prendre l'air aux enfants.

On veut un cessez-le-feu total, pas 2 H de calme.

Dans moins d'une heure ce sera la fin de la treve.

Une zone de Gaza est particulièrement sous tension. Nous nous y sommes rendus hier. L'armée israélienne a appelé la population a évacuer, mais il y a encore des habitants. Cette femme explique qu'elle va mettre son fils à l'abri. Quelques minutes de conversation. Interrompue par une explosion. Cette fois, il faut partir. Cet homme, lui, va rester.

C'est aux Israliens de partir.

Un enfant réagit à peine à une nouvelle explosion toute proche.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==