Première Guerre mondiale : la vie dans les tranchées

a revoir

Présenté parJulian Bugier

Diffusé le 03/08/2014Durée : 00h40

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il sera notre invité. Mais d'abord, la Grande Guerre comme vous ne l'avez jamais vue. A l'occasion des commémorations du centenaire, un grand spectacle en plein air a été mis sur pied en Isère pour faire revivre aux spectateurs le quotidien des.

A première vue, le paysage de la guerre 1.

18 se limite à quelques chevaux de frise et barbelés. C'est que tout se passe sous terre, sauf la mort. Les soldats se battent 25% de leur temps. Sinon, ils surveillent l'ennemi, esquivent ou fourbissent leurs armes.

Méfiez-vous, je reviens du poste des sous-officiers, l'ennemi bouge beaucoup.

Des groupes de visiteurs peuvent revivre la vie dans ces tranchées, creusées dans l'Isère par des passionnés d'histoire. Obus compris. Sur le parcours, un soldat blessé est secouru par des camarades et deux infirmières.

Faites-lui un bandage, il va bien tenir le coup jusqu'en bas.

Ça fait réfléchir.

Ça parle beaucoup plus qu'un.

Des heures à creuser des tranchées pour gagner du terrain, à vivre comme des cloportes entre les rats et la vermine.

Les poux, chez les Allemands comme chez nous. Et au cours de quatre années, les obus, les gaz, les morts, la guerre.

Interdiction de dormir, de fumer, de s'asseoir. Simplement parce que l'on n'est pas prêt à une éventuelle attaque. Et fumer, il ne faut pas oublier qu'on est entouré de munitions.

Les Poilus, entre les combats, l'hygiène déplorable, l'attente et la peur, cherchaient souvent un petit recoin d'intimité. Ils se réfugiaient dans l'écriture. On n'a jamais autant écrit que durant.

Notre carte postale nous vient de Cancale, en Bretagne, l'un des joyaux de la Côte d'Emeraude, en face du mont Saint-Michel.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==