Première Guerre mondiale : journée de commémoration entre Européens

a revoir

Présenté parJulian Bugier

Diffusé le 04/08/2014Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Aujourd'hui, l'heure était au recueillement et au souvenir.

Une rose blanche, symbole de paix, épinglée par chaque participant. Le président français, son homologue allemand. 83 pays invités par le roi des Belges. Tous ceux qui ont participé, dans un camp ou dans l'autre, L'Angleterre est représentée par le prince William et son épouse Kate. L'entente semble toujours aussi cordiale avec la France. L'Espagne et son nouveau roi Felipe. Ennemis d'hier, unis aujourd'hui, malgré sa neutralité. De ce passé douloureux, François Hollande a voulu tirer les enseignements pour le présent.

Comment rester neutre lorsqu'un avion civil est abattu en Ukraine ? Comment rester neutre, quand a Gaza, un conflit meurtrier dure depuis près d'un mois ? NOUS ne pouvons pas rester neutre. Il y a une obligation d'agir, et c'est l'Europe qui doit en prendre les responsabilités, avec les Nations Unies.

La patrouille de France colore le ciel de Belgique. Le cadeau aux habitants de Liège d'un président français, qui multiplie les commémorations: 15 en six mois. Moments de liesse populaire.

Merci pour cet accueil.

En Belgique, certes, mais de quoi donner du baume au coeur, à un président toujours très impopulaire dans son pays.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==