EELV : pour Sandra Regol, le parti n'est pas radical, mais "pragmatique"

Europe Écologie-Les Verts (EELV) organise ses journées d’été jusqu’au 22 août en Seine-Saint-Denis. Sa secrétaire national adjointe, Sandra Regol, parle de la ligne du parti sur franceinfo vendredi 21 août.

FRANCEINFO

"Les partis écologistes ont décidé de faire avec Europe Écologie-Les Verts (EELV) les journées d’été des écologistes à Pantin, en Seine-Saint-Denis. On a déjà fait les municipales avec certains de ces partis, et un chemin commun pour affirmer l’écologie politique dans le pays est en train de se dessiner entre nous", explique Sandra Regol, secrétaire national adjointe d'EELV.

Certains reprochent au parti sa radicalité, que Julien Bayou, le secrétaire national des Verts, assume. Ce que d’aucuns appellent de la radicalité, la responsable politique appelle cela "du pragmatisme".

EELV ne veut plus de la Ve République

EELV demande un moratoire sur la 5G. "On ne dit pas que l'on est contre, on veut connaître les dépenses énergétiques, les retombées via les études d’impact. C'est de la prudence", souligne-t-elle sur franceinfo vendredi 21 août.

Qui pour incarner le parti ? Yannick Jadot, Delphine Batho ou encore Nicolas Hulot ? "La Ve République crée l’idée qu’un homme providentiel pourrait gérer l’intégralité des problèmes du pays. Aucun être humain ne le peut. il faut insérer du collectif dans la gestion du pays. On appelle à sortir de la Ve République pour instaurer une République plus parlementaire", affirme Sandra Regol.

Le JT
Les autres sujets du JT
Sandra Regol (EELV)
Sandra Regol (EELV) (FRANCEINFO)