Cet article date de plus de huit ans.

Valérie Trierweiler resterait hospitalisée "encore quelques jours"

La compagne de François Hollande serait dans un "état de fatigue nerveuse extrême", à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, selon Europe1.fr.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Valérie Trierweiler, dans une école à Créteil (Val-de-Marne), le 2 décembre 2013. (ERIC FEFERBERG / AFP)

Silence à l'Elysée. Lors de sa conférence de presse de mardi, François Hollande a simplement déclaré que sa compagne, Valérie Trierweiler, se reposait à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris. C'est toujours le cas, selon Europe1.fr, jeudi 16 janvier. Depuis la révélation dans les pages de Closer d'une supposée relation entre le président de la République et l'actrice Julie Gayet, la journaliste serait "dans un état de fatigue nerveuse extrême, fait de hauts et de bas", et devrait passer encore "quelques jours" à l'hôpital.

"Jamais elle n'a voulu faire une tentative de suicide", précise Le Point, jeudi. Valérie Trierweiler se serait sentie "terriblement seule" quand le scandale a éclaté, et aurait "réclamé son hospitalisation", assure l'hebdomadaire. A l'hôpital, ses amis proches lui rendent visite. Selon l'un d'eux, François Hollande ne serait, en revanche, pas venu la voir. A l'Elysée, "personne n'en parle mais tout le monde y pense", "il faut que le président se décide très vite", confie un collaborateur du chef de l'Etat à Europe 1.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vie privée de Hollande

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.