Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo Thomas Thévenoud dénonce "une forme d'acharnement" après la plainte de Bercy

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min
Thévenoud se défend : "J'ai fait mon travail et je le ferai jusqu'à la fin de mon mandat"
Thévenoud se défend : "J'ai fait mon travail et je le ferai jusqu'à la fin de mon mandat" Thévenoud se défend : "J'ai fait mon travail et je le ferai jusqu'à la fin de mon mandat" (ANNE BOURSE et SALAH AGRABI - FRANCE 3)
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions

La commission des infractions fiscales de Bercy a porté plainte pour fraude fiscale contre le député. L'ex-membre du Parti socialiste et ancien secrétaire d'Etat s'est défendu lundi devant la caméra de France 3.

La commission des infractions fiscales de Bercy a porté plainte contre le député Thomas Thévenoud, ex-membre du Parti socialiste, qui avait dû quitter le gouvernement en septembre 2014 après des révélations sur le non-paiement de ses impôts et de nombreuses factures. L'éphémère secrétaire d'Etat chargé du Commerce extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l'étranger, qui avait dû démissionner neuf jours seulement après sa nomination, s'est défendu lundi 1er mai devant la caméra de France 3.

"Je ne suis pas au-dessus des lois"

L'homme politique se dit surpris par la plainte pour fraude fiscale, arguant qu'il a "tout payé". "Je considère qu'il y a une forme d'acharnement parce que j'ai corrigé mes erreurs", dénonce-t-il. Le député demande "une seconde chance" : "Je n'ai pas de compte à l'étranger, je n'ai rien dissimulé (...) je ne suis pas au-dessus des lois, mais je ne suis pas en dessous non plus, ajoute-t-il. Le nom de Thomas Thévenoud est traîné dans la boue." Il affirme que cette situation perturbe sa femme et ses enfants. La plainte pour fraude fiscale, qui vise aussi son épouse, "est en cours d'analyse" au parquet de Paris, lequel peut décider d'ouvrir une enquête.

Thomas Thévenoud confirme aussi qu'il souhaite garder son poste de député : "J'étais un contribuable négligent, mais je crois pouvoir dire qu'en tant que parlementaire et député, j'ai fait mon travail et je le ferai jusqu'à la fin de mon mandat, et ce seront mes électeurs de Saône-et-Loire, du Mâconnais et du Clunysois qui jugeront." 

Le montant des "droits éludés" sur les déclarations fiscales du couple de 2009 à 2013 est estimé à environ 70 000 euros, a indiqué à l'AFP une source proche du dossier. Une somme qui ne tient pas compte d'éventuels remboursements.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.