VIDEO. Valls est la "dernière illusion du socialisme", selon NKM

La députée-maire de Longjumeau estime également qu'il est "le moins socialiste des ministres du gouvernement".

La droite attaque la popularité du ministre de l'Intérieur, Manuel Valls. Après le sondage Ifop pour le Journal du Dimanche indiquant qu'un Français sur deux estime qu'il ferait un bon Premier ministre, Nathalie Kosciusko-Morizet a estimé, lundi 29 juillet, que Manuel Valls était la "dernière illusion du socialisme".

D'après la députée-maire de Longjumeau (Essonne), les Français sont "déjà très lassés" de François Hollande et du chef du gouvernement, Jean-Marc Ayrault : "Il y a beaucoup de déception", a-t-elle déclaré sur BFMTV. Alors ils se tournent vers celui que l'ancienne porte-parole de Nicolas Sarkozy lors de la campagne présidentielle considère comme "le moins socialiste des ministres du gouvernement".

"Manuel Valls parle beaucoup d'interview en interview, on sent bien qu'il essaie de montrer l'image d'un homme fort, avec la République qui est très souvent convoquée, mais derrière, que se passe-t-il ?", s'est également interrogée l'ancienne ministre.

Nathalie Kosciusko-Morizet, la députée-maire UMP de Longjumeau (Essonne), à Paris, le 4 juillet 2013.
Nathalie Kosciusko-Morizet, la députée-maire UMP de Longjumeau (Essonne), à Paris, le 4 juillet 2013. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)