VIDEO. "La baisse du coût du travail ne doit pas être l'alpha et l'oméga de la politique économique"

Le député socialiste Jérôme Guedj a demandé au gouvernement d'équilibrer sa politique économique en 2014, estimant qu'il fallait favoriser la consommation des ménages et l'investissement public.

Cette vidéo n'est plus disponible

Il demande un changement de cap. Le député de l'Essonne Jérôme Guedj, membre de l'aile gauche du PS, a invité le gouvernement, jeudi 26 décembre sur Europe 1,  à ne pas faire "de la baisse du coût du travail l'alpha et l'omega de la politique économique" en 2014.

"Il ne faut pas mettre tous les œufs dans le même panier, tout mettre sur la politique de l'offre", a déclaré Jérôme Guedj en exprimant des doutes sur le CICE (Crédit impôt compétitivité). "Il y a aussi la consommation des ménages, l'investissement public. Il faut doser tout cela avec subtilité. C'est pour moi l'enjeu principal de 2014 (...)", a poursuivi l'élu.

Dans le cadre de la remise à plat de la fiscalité annoncée par Jean-Marc Ayrault, "je préfère que l'on réfléchisse à une nouvelle assiette pour les cotisations sociales patronales, pourquoi pas sur la valeur ajoutée créée par les entreprises plutôt que sur la masse salariale". Par ailleurs, concernant la courbe du chômage, le député a expliqué qu'il espérait "que le pari du président de la République puisse être tenu".

Le député socialiste Jérôme Guedj, à Ballainvilliers, dans l\'Essone, le 4 novembre 2013. 
Le député socialiste Jérôme Guedj, à Ballainvilliers, dans l'Essone, le 4 novembre 2013.  (CAROLINE PAUX / AFP)