VIDEO. Affaires : les responsables UMP face à la grogne des militants

Près d'un militant sur trois serait favorable à une dissolution du parti.

JEFF WITTENBERG / CHLOE BUFFARD / DOMINIQUE MASSE - FRANCE 2

Train de vie des cadres épinglé, dettes qui s'accumulent et affaire Bygmalion... Les militants UMP ont déjà connu période plus heureuse. Alors que près d'un tiers d'entre eux réclame une dissolution de leur parti, selon un sondage publié vendredi 11 juillet, France 2 est parti à leur rencontre.

Député-maire de Tourcoing (Nord), Gérald Darmanin réunit ainsi tous les mois ses sympathisans dans sa permanence. L'édile, élu maire lors de la vague bleue, juge que Jean-François Copé est le premier responsable de la situation difficile du parti d'opposition. "Je dis toujours que je vais mieux que mon parti !" s'amuse ce proche de Xavier Bertrand devant les militants.

Plainte contre X

Certains réclament un changement de nom, d'autres un renouvellement massif des responsables du parti. L'un des sympathisants présents n'a pas renouvellé sa cotisation : il attend le retour de Nicolas Sarkozy, seul capable selon lui de remettre de l'ordre dans sa formation politique. 

Si tous sont remontés, aucun n'est allé aussi loin que Thierry Tidona. Ce militant toulonnais a carrément porté plainte contre X, rapporte Var Matin. Il craint que sa cotisation ait été détournée par les responsables du parti.

Le député-maire de Tourcoing (Nord) Gérald Darmanin dans sa permanence.
Le député-maire de Tourcoing (Nord) Gérald Darmanin dans sa permanence. (FRANCETV INFO)