Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Pour le président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde, en temps de crise sanitaire "la dette est inévitable" pour soutenir l'économie

Publié Mis à jour
Pour le président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde, en temps de crise sanitaire "la dette est inévitable" pour soutenir l'économie
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

"Dimanche en politique", le magazine politique de France 3, a reçu Jean-Christophe Lagarde, président de l’UDI et député de Seine-Saint-Denis, et Johanna Rolland, maire de Nantes et porte-parole du Parti socialiste pour la présidentielle de 2022.

Le 30 mai 2021, "Dimanche en politique", le magazine politique de France 3, a reçu Jean-Christophe Lagarde, président de l’UDI et député de Seine-Saint-Denis, et Johanna Rolland, maire de Nantes, présidente de France urbaine, et porte-parole du Parti socialiste pour la présidentielle de 2022. Deux élus de terrain qui incarnent deux formations politiques bousculées par le macronisme. Ils ont été interrogés par Francis Letellier, avec le regard et les questions d'Olivier Pérou, journaliste politique au Point. Il se sont notamment exprimés sur la campagne de vaccination et l'économie.

Les maires demandent de "continuer à accélérer la vaccination"

Pendant la crise sanitaire, les élus locaux ont été aux avant-postes pour ouvrir des centres de vaccination qui coûtent cher aux collectivités locales. Pour Johanna Rolland, "ce que demandent surtout les maires en première ligne, c'est de continuer à accélérer la vaccination, parce que la demande des habitants et des habitantes, elle est là ! Il y a encore trop de gens qui demandent des rendez-vous ! La question de l'accélération des doses promises au mois de juin reste une vraie question pour les maires que nous sommes".

Le problème, "ce n'est pas la dette que l'on est en train de constituer en temps de crise"

Selon Olivier Dussopt, le ministre des Comptes publics, il y aura 220 milliards de déficit à la fin de l'année, soit 47 milliards de plus que prévu. "Le problème de la dette aujourd'hui, ce n'est pas la dette que l'on est en train de constituer en temps de crise. C'est la dette d'avant qui ne servait à rien, c'est les 2 000 milliards de dette !", explique Jean-Christophe Lagarde, président de l’UDI. Selon lui, aujourd'hui, "la dette est inévitable, car si vous ne faites pas de la dette pour soutenir l'économie, non seulement vous perdez des emplois mais vous tuez des entreprises".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.