"Je souhaite que nous ayons un candidat en 2022", déclare Jean-Christophe Largarde, réélu largement à la tête de l'UDI

Jean-Christophe Lagarde a été réélu samedi avec 96,4% des voix à la tête de l’Union des démocrates et indépendants.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Christophe Lagarde, président de de l’Union des démocrates et indépendants (UDI) à l'Assemblée nationale, le 3 mars 2020. (LUDOVIC MARIN / AFP)

"Je souhaite que nous ayons un candidat en 2022", a déclaré samedi 29 mai sur franceinfo Jean-Christophe Lagarde, réélu largement à la tête de l’Union des démocrates et indépendants (UDI), avec 96,4% des voix lors du congrès de son parti. "Nous avons défendu notre projet européen en 2019. Nous avons vocation d'autres projets en 2022, ajoute le député de Seine-Saint-Denis. En tout cas, je le souhaite et nous déciderons à l'automne."

Selon lui, "la présidentielle va commencer à l'automne" et "comme nous ne sommes pas un parti de godillots, c'est à l'automne que je réunirai les militants de l'UDI et que nous déciderons comment nous portons un projet présidentiel. En tout cas, je souhaite que ce soit avec un candidat."

Le président de l'UDI a également évoqué les élections régionales de juin prochain, en s'attardant notamment sur la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, où il parle d'un "risque d'alternance à l'extrême droite". Jean-Christophe Lagarde affirme qu'il trouve "très bien qu'il y ait derrière Renaud Muselier un rassemblement le plus large possible pour barrer la route à l'extrême droite."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers UDI

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.