Simone Veil l’Européenne

Simone Veil était une militante européenne convaincue. En 1979, elle fut la première femme élue présidente du Parlement européen.

France 3

17 juillet 1979, Simone Veil est élue première femme présidente du Parlement européen, sous les acclamations. C’est une véritable révolution. Pour elle, l’Europe fait alors face à trois défis majeurs : "celui de la paix, celui de la liberté et celui du bien-être". Pendant deux ans, elle s’est efforcée de redonner ses lettres de noblesse au Parlement européen.

"La seule solution pour éviter une 3e guerre mondiale, c’était de se réconcilier"

Elle restera treize ans à Bruxelles, et y militera inlassablement pour la paix entre les peuples. En 2005, elle avait appelé à voter en faveur de la Constitution européenne. "Sortant des camps de concentration, ayant vécu cette barbarie nouvelle, pire que toutes celles que l’on pouvait imaginer, j’ai tout de suite pensé que la seule solution pour éviter une 3e guerre mondiale, c’était de se réconcilier", déclarait-elle alors. Pour l’ancien ministre François Léotard, "elle avait parfaitement compris que pour la France, le rapport à l’Allemagne est vital. Elle avait précédé tout ce qui se fait heureusement aujourd’hui. Manouchian disait : ‘Je meurs sans haine en moi pour le peuple allemand’. Simone aurait pu dire ça aussi".

Le JT
Les autres sujets du JT
Simone Veil était une militante européenne convaincue. En 1979, elle fut la première femme élue présidente du Parlement européen.
Simone Veil était une militante européenne convaincue. En 1979, elle fut la première femme élue présidente du Parlement européen. (France 3)