Cet article date de plus de six ans.

Comment votre député a dépensé sa réserve parlementaire en 2014 ?

L'Assemblée nationale a rendu publique la répartition de cette enveloppe de 80 millions d'euros.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'hémicycle de l'Assemblée nationale, à Paris, le 3 février 2015. (CITIZENSIDE/JALLAL SEDDIKI / CITIZENSIDE.COM)

Comment votre député a-t-il utilisé sa réserve parlementaire en 2014 ? Le détail de la répartition de cette enveloppe de 80 millions d'euros au total a été rendu publique sur le site de l'Assemblée nationale, jeudi 12 février. Un montant en baisse de 10% par rapport à l'année précédente, souligne Claude Bartolone, le président de l'Assemblée.

>>> Quels sont les projets subventionnés par votre député ? Consultez le détail de la réserve parlementaire 2014.

Cette réserve parlementaire, dont disposent également les sénateurs pour près de 55 millions d'euros, a longtemps été perçue comme une caisse noire, critiquée pour son absence de transparence. Chaque député bénéficie actuellement d'une ligne de crédit de 130 000 euros en moyenne, qu'il peut utiliser à loisir pour subventionner des projets.

Des élus mieux lotis que d'autres

Certains élus sont tout de même mieux lotis que d'autres. La réserve des membres du Bureau de l'Assemblée nationale s'élève à 140 000 euros chacun, celle des vice-présidents, des questeurs, des présidents de groupe et de commission à 260 000 euros, celle du président de l'Assemblée à 520 0000 euros.

La cagnotte des députés-maires

Un peu plus de la moitié des subventions (54%) bénéficie à des "communes et établissements publics de coopération intercommunale", le reste (46%) à des associations. Plusieurs députés privilégient la commune dont ils sont le maire, comme Huguette Bello (Front de gauche) pour Saint-Paul (La Réunion) et Jean Leonetti (UMP) pour Antibes (Alpes-Maritimes).

>>> Comment Compiègne a été financée par la réserve parlementaire de son sénateur-maire

Le président de l'Assemblée nationale, le socialiste Claude Bartolone, a pour sa part mis 190 000 euros à la disposition de la commune de Romainville (Seine-Saint-Denis) pour une école maternelle, 90 000 euros pour le Pré-Saint-Gervais, dont il est conseiller municipal, et 90 000 aux Lilas, où il habite.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.