Vidéo Remaniement : revivez la passation de pouvoirs entre Jean Castex et Elisabeth Borne

Publié Mis à jour
passation de pouvoirs Borne Castex
Article rédigé par
France Télévisions

"Il faut agir plus vite et plus fort" face au "défi climatique et écologique", a souligné la nouvelle Première ministre lors de son discours.

Une transmission chaleureuse. Jean Castex a officiellement cédé sa place de Premier ministre à Elisabeth Borne, lundi 16 mai, lors d'une passation de pouvoirs à Matignon. 

>> Remaniement : suivez les réactions à la nomination d'Elisabeth Borne dans notre direct

La nouvelle Première ministre a dédié sa nomination "à toutes les petites filles", qu'elle a invitées à "aller au bout de [leurs] rêves". La nouvelle cheffe du gouvernement, "très émue", a aussi expliqué avoir "une pensée pour la première femme qui a occupé ces fonctions, Edith Cresson" entre mai 1991 et avril 1992, et a jugé que "rien ne doit freiner le combat pour la place des femmes dans notre société". 

Jean Castex rend hommage au personnel soignant

Côté feuille de route, "il faut agir plus vite et plus fort" face au "défi climatique et écologique", a souligné la nouvelle Première ministre. "Nous pourrons le faire en associant encore davantage les forces vives de nos territoires, parce que c'est bien au plus près des Français qu'on trouvera les bonnes réponses", a-t-elle ajouté.

>> Cinq choses à savoir sur Elisabeth Borne, la nouvelle Première ministre nommée par Emmanuel Macron

De son côté, le désormais ancien Premier ministre Jean Castex a annoncé vouloir "continuer à servir notre pays" mais fera "un pas de côté en sortant de la vie politique nationale". Lors de son discours, il a a rendu un hommage appuyé aux "agents et fonctionnaires de l'Etat et du service public" et plus particulièrement aux personnels "de santé publique" auxquels il a associé les salariés de santé du privé qui ont fait face à la pandémie de Covid-19. Ils "ont fait face avec un courage et une abnégation absolument exceptionnelle à toutes les vagues de la pandémie", a-t-il relevé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.