Reporter le plus longtemps possible la nomination d'un nouveau gouvernement est une stratégie d'Emmanuel Macron, assure son entourage

Selon son entourage, le président de la République souhaite attendre le plus tard possible afin de "décaler le bénéfice de la victoire". 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le report de l'annonce du nouveau gouvernement est une stratégie, assure l'entourage du président.  (THOMAS PADILLA / MAXPPP)

Le report de l'annonce d'un nouveau gouvernement est une stratégie du chef de l'État pour "décaler le bénéfice de la victoire", assure samedi 14 mai l'entourage d'Emmanuel Macron à franceinfo.

>> Pourquoi Emmanuel Macron prend-il autant de temps à former son nouveau gouvernement ?

Jean Castex ne démissionnera pas avant son retour du Vatican dimanche soir. De son côté, le président de la République affirmait connaître dès lundi soir son prochain Premier ministre. Mais il n'en finit pas d'attendre pour le dévoiler. "Phase" nécessaire de "décantation" entre ses deux quinquennats, expliquait le président de la République il y a deux semaines, pour assurer le retour au calme et à la concorde. 

Reporter le plus longtemps possible la présentation de ceux qui incarneront le "nouvel élan", c'est pourtant une tactique, assure l'entourage du président à franceinfo. Huit semaines entre le second tour de l'élection présidentielle et le deuxième tour des législatives, c'est trop long, et ce laps de temps a de quoi plomber tout message lancé trop tôt, estime un ami du chef de l'État.

Attendre pour élargir le vivier de recrutement

Emmanuel Macron est donc en train d'essayer "décaler le bénéfice de la victoire", explique un compagnon de route du président. Attendre, selon un membre du parti présidentiel, lui permettra aussi d'élargir son vivier de recrutement, d'autant que l'union des gauches, selon ce même membre, jette dans ses bras les derniers sociaux-démocrates.

Cependant, Emmanuel Macron va nommer ses nouveaux ministres quelques jours seulement avant le début de la période de réserve, qui commence le 23 mai. Tout juste mis dans la lumière, ils devront rester dans l'ombre. Un choix étonnant, à moins que l'objectif ne soit de braquer immédiatement les projecteurs ailleurs, notamment sur la "nouvelle méthode" promise par le président de la République pour son second quinquennat, suggère une source gouvernementale. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Remaniement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.