Remaniement : dans la dernière version de son interview à la presse régionale, Emmanuel Macron reste dans le flou concernant Edouard Philippe

Dans une première version de l'article, remaniée par l'Elysée ensuite, le chef de l'Etat se montrait très affirmatif dans sa volonté de renouveler sa confiance au Premier ministre. 

Emmanuel Macron, le 30 juin 2020 lors du sommet du G5 à Nouakchott en Mauritanie.
Emmanuel Macron, le 30 juin 2020 lors du sommet du G5 à Nouakchott en Mauritanie. (LUDOVIC MARIN / POOL)

Dans son interview à paraître vendredi 3 juillet - date du dernier Conseil des ministres de l'équipe actuelle - dans de nombreux journaux de la presse quotidienne régionale, le président de la République ne donne pas de réponse franche sur l'avenir de son Premier ministre Édouard Philippe à la tête du gouvernement. Le remaniement gouvernemental doit intervenir avant mercredi 8 juillet. 

Une expression supprimée dans l'interview finale

Dans une première version de l'interview, avant relecture de l'Élysée, que s'est procurée franceinfo jeudi 1er juillet, Emmanuel Macron se montre assez affirmatif sur sa volonté de garder à ses côtés le Premier ministre, tout juste vainqueur de l'élection municipale au Havre. À la question : "Cela signifie que c’est de l’histoire ancienne avec Édouard Philippe ?", le chef de l'Etat répond : "Au contraire".

Ce "au contraire" a été supprimé dans la version finale de l'entretien, pour laisser place à la réponse : "J’ai fait le choix, en 2017, de prendre à mes côtés un homme qui n’a pas fait ma campagne et qui n’était pas dans ma formation politique, qui était dans la même démarche d’ouverture et de dépassement des clivages traditionnels, explique Emmanuel Macron. Ce que nous avons réussi à faire pendant trois ans, avec beaucoup de confiance et de coordination, est inédit, contrairement à ce qui a été écrit."