Le député PS Malek Boutih veut "remplacer Jean-Marc Ayrault d’urgence"

L'élu socialiste de l'Essonne juge "indispensable" d'effectuer un "remaniement fort", dans un entretien au "Parisien".

Le député socialiste de l\'Essonne Malek Boutih, à l\'Assemblée nationale, à Paris, le 7 février 2013.
Le député socialiste de l'Essonne Malek Boutih, à l'Assemblée nationale, à Paris, le 7 février 2013. (PIERRE VERDY / AFP)

"Indispensable" et "urgent". Le député PS de l'Essonne Malek Boutih réclame un "remaniement fort" à François Hollande, dans un entretien au Parisien, publié lundi 11 novembre. Selon lui, "il faut remplacer le Premier ministre d’urgence. Ce signal serait le préalable indispensable à toute discussion avec le pays".

Interrogé sur les huées dont a été l'objet François Hollande lors des commémorations du 11-Novembre, Malek Boutih y voit le signe d'une "crise exponentielle" et de la rupture du "dialogue avec le pays". "Le gouvernement semble à la fois être devenu sourd et ne plus être entendu", assène le député. "Les arguments, le discours, les explications, plus rien ne passe avec les Français."

I-TELE

Le remaniement n'est plus un tabou au sein de la majorité

Pour Malek Boutih, la personnalité de François Hollande n'est "pas totalement" en cause, mais sa "pratique institutionnelle" le fragilise. "Il doit remanier, accepter de s’entourer de personnalités plus fortes, avec qui partager le pouvoir et qui pourront le protéger", suggère l'élu, qui cite, pour remplacer Jean-Marc Ayrault, aussi bien Manuel Valls que Martine Aubry ou Claude Bartolone.

Avant Malek Boutih, d'autres socialistes ont défendu l'idée d'un remaniement. La candidate à la mairie de Paris, Anne Hidalgo, demande des "changements rapides" au sein du gouvernement. Le sujet n'est plus tabou au sein de la majorité, mais l'Elysée voudrait attendre au moins les élections municipales, en mars prochain.