Nouvelle-Calédonie : des élections provinciales déterminantes

La Nouvelle-Calédonie retourne aux urnes. Les électeurs se prononceront dimanche 12 mai pour renouveler les institutions locales.

France 2

C'est un scrutin déterminant pour la Nouvelle-Calédonie. Ces élections provinciales vont fixer le rapport de force pour les cinq années à venir au sein des trois provinces et du Congrès, l'équivalent du Parlement. Depuis 30 ans, l'échiquier politique calédonien est binaire avec d'un côté les indépendantistes et de l'autre les partisans d'un maintien dans la France, explique la journaliste Nadine Goapana en direct de Nouméa (Nouvelle-Calédonie). 

Peser sur les négociations

Durant cette mandature de cinq ans, la dernière de l'accord de Nouméa, les indépendantistes espèrent enfin devenir majoritaires au Congrès, car les 54 élus qui y siégeront devront établir un calendrier pour la tenue des deux prochains référendums, au plus tard en 2020 et 2022. L'enjeu pour les forces politiques en présence sera de peser plus que jamais sur les négociations avec l'État sur cette sortie du processus de décolonisation et de déterminer un nouveau statut pour la Nouvelle-Calédonie: rester dans le giron de la France ou en sortir, conclut Nadine Goapana.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des militants de l\'Union syndicale des travailleurs kanak et des exploités défilent dans les rues de Nouméa (Nouvelle-Calédonie) à l\'occasion de la Fête du travail, le 1er mai 2018.
Des militants de l'Union syndicale des travailleurs kanak et des exploités défilent dans les rues de Nouméa (Nouvelle-Calédonie) à l'occasion de la Fête du travail, le 1er mai 2018. (THEO ROUBY / HANS LUCAS / AFP)