Université d'été agitée pour le PS

Michel Dumoret fait le point en plateau sur l'université d'été du PS.

FRANCE 3

Le week-end avait plutôt mal démarré pour Manuel Valls avec la polémique sur les 35 heures. Mais dimanche, lors de la clôture de l'université d'été du PS à La Rochelle (Charente-Maritime), le Premier ministre est apparu en chef de la majorité. "Il est resté droit dans ses bottes. Il a lancé des appels à l'unité avec en ligne de mire les Régionales, qui s'annoncent catastrophiques pour la gauche", commente Michel Dumoret.

Limiter la casse

Pour tenter de limiter la casse, Manuel Valls a invité les écologistes à nouer des accords avec les socialistes. "Pas sûr que cet appel soit entendu, les Verts sont au bord de l'explosion", ajoute le journaliste. La direction d'EELV multiplie plutôt les rapprochements avec Jean-Luc Melenchon.
Les frondeurs ont boycotté le discours de clôture du Premier ministre. Fin septembre, ça sera la discussion du budget. Et Manuel Valls entend également réformer le Code du travail. Les frondeurs menacent de quitter le parti. "À La Rochelle, les fractures idéologiques n'ont jamais été aussi fortes à gauche", conclut Michel Dumoret.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des employés sur le site de l\'université d\'été du PS à La Rochelle, en août 2014.
Des employés sur le site de l'université d'été du PS à La Rochelle, en août 2014. (XAVIER LEOTY / AFP)