VIDEO. Primaire de la gauche : "les enjeux du futur sont très peu abordés", avertit Ségolène Royal

Invitée de France 2, la ministre de l'Environnement a estimé que les questions climatiques ou européennes étaient très peu développées par les candidats de la primaire de la gauche.

Bouclier fiscal pour les plus modestes, création d'un "matelas budgétaire", revenu universel... Alors que Manuel Valls et Vincent Peillon ont dévoilé, mardi, leurs programmes en vue de la primaire de la gauche, Ségolène Royal a appelé, mercredi 4 janvier, à aborder davantage les "enjeux du futur".

Invitée de France 2, la ministre de l'Environnement a estimé que les questions climatiques, européennes, ou "des libertés menacées par le système de réseaux internet" étaient très peu débattues par les candidats de la primaire de la gauche. "C'est ça qu'il faut mettre sur la table pour projeter la France dans le futur", a-t-elle poursuivi.

"La France est forte quand elle est juste"

Interrogée sur le slogan de campagne de Manuel Valls, "Une République forte, une France juste", semblable à son slogan de 2007 "Plus juste, la France sera plus forte", l'ancienne candidate à la présidentielle a répliqué : "Il y a une inversion des concepts : je pense que la France est forte quand elle est juste, et pas l'inverse."

La ministre de l\'Environement, Ségolène Royal, au palais de l\'Elysée, le 21 décembre 2016.
La ministre de l'Environement, Ségolène Royal, au palais de l'Elysée, le 21 décembre 2016. (PATRICK KOVARIK / AFP)