Cet article date de plus de quatre ans.

Primaire de la gauche : Valls interrompu en plein meeting à Alfortville au cri de "touche pas à ma ZEP !"

Le candidat à la primaire de la gauche a été interrompu lors de son dernier meeting de campagne à Alfortville, jeudi, par des militants.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Manuel Valls en meeting à Alfortville (Val-de-Marne), jeudi 26 janvier 2017. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

La scène deviendrait presque habituelle. Le candidat à la primaire de la gauche, Manuel Valls, a une nouvelle fois essuyé les protestations de manifestants, jeudi 26 janvier, lors de son dernier meeting de campagne à Alfortville (Val-de-Marne).

Une quinzaine de personnes du collectif "Touche pas à ma ZEP" ont scandé un slogan du même nom, avant d'être évacués par les services de sécurité. "C'est rien comparé à la gifle reçue en Bretagne", a minimisé l'entourage de l'ancien Premier ministre au Figaro.

"49.3 on n'oublie pas"

Ce n'est pas la première fois que Manuel Valls est confronté aux contestations du public. Le 20 janvier, lors d'un meeting au Trianon à Paris, des manifestants ont crié depuis le balcon de la salle de spectacle "49.3, on n'oublie pas"

Trois jours plus tôt, c'est à Lamballe (Côtes d'Armor) que l'ancien Premier ministre avait reçu une gifle de la part d'une jeune homme. "Si je suis engagé, c'est parce que je n'ai jamais eu peur du contact avec mes compatriotes. (...) La démocratie, cela ne peut pas être la violence ", avait-il alors répondu.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Primaire de la gauche

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.