Primaire de la gauche : Jean-Luc Bennahmias bon dernier au soir du premier tour

Le président du Front démocrate et ancien député écologiste a obtenu 1,01% des suffrages lors du premier tour de la primaire de la gauche, dimanche, selon des résultats partiels. 

Jean-Luc Bennahmias, lors d\'un débat à la CPME (Confédération des petites et moyennes entreprises), à Paris, le 11 janvier 2017. 
Jean-Luc Bennahmias, lors d'un débat à la CPME (Confédération des petites et moyennes entreprises), à Paris, le 11 janvier 2017.  (ERIC PIERMONT / AFP)

Inconnu du grand public, Jean-Luc Bennahmias aura, au moins, pu faire connaître ses idées (et sa gouaille) lors de cette primaire de la gauche, à défaut de réaliser un bon score. Le président du Front démocrate ne recueille que 1,01% des suffrages lors du premier tour de la primaire, dimanche 22 janvier, selon des résultats partiels. Un score néanmoins en conformité avec ce qu'annonçaient les sondages. 

>> Retrouvez en direct les réactions et les résultats de la primaire de la gauche

Quel score obtient-il ? 

Crédité de 1% des voix dans les intentions de vote, Jean-Luc Bennahmias a donc donné raison aux sondeurs en obtenant 1,01% des suffrages, selon les résultats partiels, révélés à 23 heures par la Haute Autorité de la primaire. L'ancien écologiste termine bon dernier de cette primaire. Il est devancé par l'ancienne ministre Sylvia Pinel (1,99%) et l'écologiste François de Rugy (3,83%). 

Dans son bureau de vote, Jean-Luc Bennahmias a obtenu six voix, rapportent plusieurs journalistes sur Twitter. 

Comment analyser ce résultat ? 

C'est peu dire que ce résultat n'est pas une surprise. Accusant un sérieux déficit de notoriété, Jean-Luc Bennahmias se faisait peu d'illusions sur son score. Mais l'essentiel n'est pas là, le trublion de la primaire entendait surtout profiter de la publicité offerte par cette élection pour défendre notamment son idée d'une large alliance progressiste, allant de "Jean-Luc Mélenchon à l’électorat de Nathalie Kosciusko-Morizet".

Et de ce point de vue, c'est réussi puisque cet ancien du MoDem a pu faire entendre sa voix sur des sujets aussi divers que le revenu universel, la légalisation contrôlée du cannabis ou encore les législatives à la proportionnelle. Sur franceinfo, l'ex-candidat plaidait ainsi pour "une société de la responsabilité, pas de l'interdiction"

Que va-t-il faire pour le second tour ?

Après ce faible score, qui Jean-Luc Bennahmias va-t-il soutenir ? Le président du Front démocrate pourrait se déclarer en faveur de Benoît Hamon, partisan, comme lui, du revenu universel. Lors du troisième débat, Jean-Luc Bennahmias avait lancé au député des Yvelines : "Ne te décourage pas !" alors que ce dernier était attaqué sur sa proposition phare par les autres candidats. Il devrait faire connaître sa position mercredi 25 janvier, lors d'une conférence de presse, a-t-il confirmé à franceinfo. 

A noter également que Jean-Luc Bennahmias pourrait in fine voter pour un homme hors primaire : Emmanuel Macron. "Oui, je pourrais voter pour Emmanuel Macron, puisque je suis allé avec (François) Bayrou, qui pourrait penser le contraire ?", avait déclaré mardi sur BFMTV l'ancien vice-président du membre du MoDem. "Mais, dans le cadre des primaires, je l'ai dit et je le ferai : celui qui sortira des primaires sera mon candidat", avait-t-il néanmoins assuré.