Hollande, Macron, Jaurès... Comment des électeurs ont "trollé" la primaire de la gauche

François Hollande, Jean Jaurès, Emmanuel Macron ou encore Jean-Luc Mélenchon ont reçu des "voix" lors de la primaire de la gauche. Des bulletins nuls signalés sur Twitter. 

Une urne utilisée lors du premier tour de la primaire de la gauche, à Liévin (Pas-de-Calais), le 22 janvier 2017. 
Une urne utilisée lors du premier tour de la primaire de la gauche, à Liévin (Pas-de-Calais), le 22 janvier 2017.  (MAXPPP)

Au moment de dépouiller les bulletins de vote de la primaire de la gauche, dimanche 22 janvier, les assesseurs ont eu quelques suprises. François Hollande, Jean Jaurès, Emmanuel Macron ou encore Jean-Luc Mélenchon, pourtant pas candidats à ce scrutin, ont ainsi reçu des "voix" (considérées comme des bulletins nuls). Voici une sélection des ces bulletins originaux, repérés par des journalistes assistant au dépouillement du scrutin.

>> DIRECT. Suivez les résultats et les réactions après le premier tour de la primaire

Dans son fief, Hollande obtient des voix

Le président de la République, en voyage au Chili, n'a pas participé au premier tour de la primaire de la gauche. Cela ne l'a pas empêché de recueillir quelques suffrages dans son fief de Tulle, la ville de Corrèze dont il a été maire pendant plusieurs années.

Jaurès ressuscité en Auvergne

L'ancien leader socialiste inspire visiblement encore les électeurs. Un bulletin à son nom a été retrouvé dans l'urne à Clermont-Ferrand, signale un journaliste de La Montagne sur Twitter.

Un bulletin Macron repéré à Strasbourg

L'ancien ministre de l'Economie a beau avoir participé à l'exécutif de François Hollande et Manuel Valls, il fait aujourd'hui cavalier seul. Son absence dans la primaire de la gauche n'a pas empêché un électeur strasbourgeois de glisser son nom dans l'urne, sur un bulletin orné d'un drapeau européen.