Cet article date de plus de quatre ans.

Présidentielle : six Français sur dix estiment que Manuel Valls a tort de soutenir Emmanuel Macron

Selon un sondage Odoxa pour franceinfo rendu public vendredi, 61% des Français estiment que Manuel Valls a tort de soutenir le candidat d'En Marche ! car il "trahit son engagement à soutenir le vainqueur de la primaire de la gauche".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Manuel Valls et Emmanuel Macron lors du défilé du 14 juillet 2016 à Paris. (THIBAULT CAMUS / POOL / AP POOL)

En révélant cette semaine qu'il voterait pour Emmanuel Macron, le candidat d'En Marche ! au premier tour de l'élection présidentielle, Manuel Valls "trahit son engagement à soutenir le vainqueur de la primaire de la gauche" aux yeux de 61% des Français, selon un sondage Odoxa pour franceinfo dévoilé vendredi 31 mars 2017. Seuls 37% des personnes interrogées trouvent qu'il a eu "raison car c'est un choix cohérent avec ses idées".

Les sympathisants socialistes sont les plus divisés sur cette question, "ils sont à l'image du parti : écartelés", note Céline Bracq, la directrice générale d'Odoxa. 52% d'entre eux donnent tort à l'ancien Premier ministre et 48% lui donnent raison. En revanche, c'est beaucoup plus tranché chez les sympathisants de gauche hors PS : les deux-tiers (73%) d'entre eux pensent qu'il a tort.

Manuel Valls, un handicap

"Incompris, ce soutien apparaît également contre-productif aux yeux d'une majorité de Français", poursuit Céline Bracq. 60% des personnes interrogées pensent que Manuel Valls est plutôt un handicap pour Emmanuel Macron, quand 38% jugent qu'il est un atout. D'ailleurs, le candidat d'En Marche ! a immédiatement déclaré qu'il serait "le garant du renouvellement des visages et des pratiques".

Un renouvellement souhaité, là aussi, par une large majorité de Français : 72% jugent qu'Emmanuel Macron, s'il est élu, devra nommer dans son gouvernement "uniquement des personnalités qui n'ont jamais été ministres jusque-là". Sur cette question, les sympathisants d'En Marche ! sont encore plus unanimes, analyse Céline Bracq : "Pourtant partisans d'un ancien ministre, ils sont 74% à ne plus vouloir revoir ses pairs à l'avenir."

Enquête Odoxa pour franceinfo réalisée par internet les 29 et 30 mars auprès d'un échantillon de 1 019 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, parmi lesquelles : 251 sympathisants de gauche (135 de gauche hors PS et 116 du PS), 183 sympathisants de droite hors FN, et 163 sympathisants du FN.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Parti socialiste

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.