Municipales : le PS va-t-il conserver ses bastions ?

Les socialistes se lancent samedi 1er février dans la bataille des municipales. À un mois et demi des élections, le PS espère montrer qu'il reste une force politique en conservant ses bastions, notamment la ville de Nantes (Loire-Atlantique).

France 3

Johanna Rolland est à la tête d'une mairie tenue par les socialistes depuis plus de 30 ans. Dans un contexte difficile pour le Parti socialiste, elle fait campagne au plus près du terrain. "L'avenir, il n’est pas dans les états-majors parisiens qui donneraient des grandes directions (...) ça c'est cette gauche du terrain, du concret, du réel", affirme la maire de Nantes (Loire-Atlantique). Mais dans la ville comme ailleurs, les écologistes ont le vent en poupe et pourraient inquiéter la maire sortante.

Un scrutin aux enjeux nationaux

Nantes fait partie de la dizaine de grandes villes détenues par le PS avec notamment Paris, Lille (Nord), Metz (Moselle) et Strasbourg (Bas-Rhin). Pour les socialistes, le prochain scrutin doit être l'occasion d'infliger une sanction au chef de l'État. "Est-ce qu'il existe aujourd'hui une majorité de Français qui ont envie d'en finir avec à la fois le macronisme et le lepenisme ?", demande le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vue d\'un bureau du Parti socialiste, dans les anciens locaux rue de Solférino, à Paris, le 18 décembre 2017.
Vue d'un bureau du Parti socialiste, dans les anciens locaux rue de Solférino, à Paris, le 18 décembre 2017. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)