Cet article date de plus de six ans.

Les socialistes affichent l'unité à Poitiers, comme prévu

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Les socialistes affichent l'unité à Poitiers, comme prévu
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Sur le plateau du 19/20, Michel Dumoret analyse le discours de Manuel Valls au congrès du PS à Poitiers, et l'image de rassemblement affichée une semaine après celui des Républicains.

Le Parti socialiste aurait pu apparaître divisé à Poitiers ce premier week-end de juin pour le 77e congrès du mouvement. Le gouvernement fait face à la fronde de plusieurs députés à l'Assemblée depuis plusieurs mois, mais l'union était affichée par les ténors du parti pour la prise de parole de Manuel Valls ce samedi midi.
"Il faut dire que l'exécutif avait bien préparé le terrain. Le gouvernement a multiplié ces derniers jours des gestes en direction des frondeurs, et c'est d'ailleurs ce qu'a fait Manuel Valls aujourd'hui", commente Michel Dumoret sur le plateau du 19/20.

Pas un mot sur Emmanuel Macron

Après un "j'aime les entreprises" qui n'a forcément plu à gauche, il a déclaré "j'aime les socialistes", et fait en sorte que les militants applaudissent les ministres emblématiques du parti, comme Christiane Taubira, ou Najat Vallaud-Belkacem. Cependant, "il n'a pas cité une seule fois le nom d'Emmanuel Macron. Pourtant, c'est le ministre le plus contesté au sein des socialistes", ajoute le journaliste. D'ailleurs c'est sans doute la loi du ministre de l'Économie qui va mettre fin à cette lune de miel interne, puisqu'elle sera à nouveau débattue à l'Assemblée dès lundi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Congrès du PS

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.