100 premiers jours très agités pour le second quinquennat d'Emmanuel Macron

Publié
100 premiers jours très agités pour le second quinquennat d'Emmanuel Macron
franceinfo
Article rédigé par
J. Gal - franceinfo
France Télévisions

Dépourvu d'une majorité absolue à l'Assemblée nationale, Emmanuel Macron voit les 100 premiers jours de son deuxième quinquennat perturbés par les oppositions de gauche et d'extrême droite. Mais il peut compter sur le soutien régulier des Républicains.

Marine Le Pen se présente comme la cheffe d'une opposition sage mais protestataire. Lorsqu'elle donne son avis sur les 100 premiers jours du second mandat d'Emmanuel Macron, elle le fait désormais depuis l'Assemblée nationale. "Rien, zéro, la bulle. Rien n'a été impulsé par Emmanuel Macron en 100 jours. C'en est presque étonnant, presque déroutant, cette inertie totale du pouvoir", a-t-elle déclaré. 

Le soutien régulier des députés Les Républicains

Avec une majorité relative, la coalition autour du président doit désormais former des alliances pour faire voter ses textes de loi. Dernier exemple en date : la proposition d'une taxe sur les super-profits des multinationales, rejetée de justesse grâce au vote contre des députés Les Républicains. "Que le gouvernement et sa majorité renoncent, pour une ristourne commerciale, temporaire, à taxer les super-profits est inacceptable pour le peuple et laisse présager à l'automne une colère légitime", déplorait Christine Pires Beaune, députée à PS, dans l'hémicycle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.