Cet article date de plus de sept ans.

Le compagnon de Duflot ferme son compte Twitter après avoir critiqué Valls

Xavier Cantat a commenté sur Twitter les consignes de communication de Matignon pour le gouvernement, avant de retirer son tweet mettant en cause le ministre de l'Intérieur.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Cécile Duflot, la ministre du Logement, et son compagnon, Xavier Cantat, le 11 décembre 2012 à l'Elysée, à Paris. (MAXPPP)

Le message est resté moins d'une heure en ligne, jeudi 3 octobre au matin. Dans ce tweet, Xavier Cantat, le compagnon de Cécile Duflot, a apporté sa contribution au conflit qui oppose la ministre du Logement à son collègue de l'Intérieur, Manuel Valls, sur la question des Roms. Dans son message sur le site de micro-blogging, le militant d'Europe Ecologie - Les Verts commente les recommandations de communication émises mercredi par Matignon, en s'en prenant directement au locataire de la place Beauvau : "Si j'ai bien compris, désormais Valls devra obtenir l'autorisation de Matignon avant de pouvoir tenir des propos racistes."

Le tweet de Xavier Cantat a été rapidement retiré mais de nombreux internautes ont pu en faire une copie.

"Sous tranquillisants"

Jeudi en début d'après-midi, le compte Twitter de Xavier Cantat était fermé. "Il faudrait parfois mettre les conjoints des ministres sous tranquillisants", a réagi la ministre chargée des Personnes âgées, Michèle Delaunay, interrogée sur ce message en marge d'une cérémonie marquant le 55e anniversaire de la Constitution de la Ve République. 

Ce tweet intervient au lendemain du recadrage opéré par François Hollande, après plusieurs jours marqués par la discorde Valls-Duflot. Le président a rappelé à ses ministres les "règles d'unité" et de "collégialité, solidarité [et] responsabilité" qui doivent prévaloir au sein du gouvernement, selon un ministre.

Le 14 juillet dernier, Xavier Cantat avait déjà créé la polémique en critiquant ouvertement le défilé militaire sur les Champs-Elysées sur Twitter. Ces propos avaient provoqué des réactions hostiles dans la classe politique, entraînant l'émotion de la ministre du Logement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.