Cet article date de plus d'un an.

"Cette proposition terrible d'augmenter l'âge de départ en retraite", "ne nous permet pas de participer à un gouvernement" de coalition, prévient Fabien Roussel

Le député du Nord ne ferme toutefois pas définitivement la porte à un gouvernement de coalition avec Emmanuel Macron, contrairement à la France insoumise. 

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Fabien Roussel, lundi 2 mai l’invité du 8h30 franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

La réforme des retraites voulue par Emmanuel Macron "ne nous permet pas de participer à un gouvernement" de coalition, prévient le député du Nord et candidat communiste à la présidentielle 2022 Fabien Roussel, dimanche 26 juin sur franceinfo. Il précise toutefois que les communistes n’ont "jamais refusé de participer à un gouvernement par principe" dans leur histoire.

Fabien Roussel ne ferme pas totalement la porte à un gouvernement de coalition appelé de ses vœux par Emmanuel Macron, mais il pose des conditions strictes au président : "Si le projet du président de la République est de maintenir les quelques petites propositions qu'il a formulées pendant la présidentielle, dont cette proposition terrible d'augmenter l'âge de départ en retraite, alors c'est pour nous un point de rupture. Ce n'est pas possible."

>> "Il n’y a pas d’arrangement possible" avec le gouvernement d’Emmanuel Macron, selon Adrien Quatennens

Le député du Nord croit plus volontiers à des accords texte par texte qu’à un véritable contrat de gouvernement. "Nous soutiendrons des mesures qui vont dans le bon sens", promet-il, tout en prévenant que le groupe communiste ne se contentera pas de demi-mesures : "On ne redressera pas la France avec des petits chèques, avec des petites miettes."

Il évoque notamment l’exemple du salaire des enseignants débutants, voulu par le ministre de l’Éducation Pap Ndiaye à 2 000 euros nets : "Je dis oui à 2000%", assure-t-il avant de pondérer immédiatement : "S’il y a aussi une augmentation des autres salaires". "Si l'ensemble des salaires n'augmente pas, il va y avoir un paquet d'enseignants qui vont être rattrapés par les débutants. Donc, il faut tenir compte de l'ancienneté aussi."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.