Retrait de la proposition de loi sur l'interdiction de la corrida : "C’est une victoire pour le peuple taurin", se satisfait le président des Jeunes aficionados de Nîmes

Ce texte faisait partie jeudi de la "niche parlementaire" de La France insoumise, qui a pu fixer l'ordre du jour à l'Assemblée nationale. Le député LFI Aymeric Caron s'est dit "contraint" de retirer sa proposition de loi sur l'abolition de la corrida.

Article rédigé par
Avec France Bleu Gard Lozère - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le 8 juin 2014, lors de la feria de la Pentecôte taurine à Nîmes, dans le sud de la France. Photo d'illustration. (BERTRAND LANGLOIS / AFP)

"Aujourd’hui, c’est une victoire pour le peuple taurin", s’est satisfait sur France Bleu Gard Lozère Corentin Carpentier, président fondateur des Jeunes aficionados de Nîmes, après le retrait de la proposition de loi du député Aymeric Caron à l’Assemblée nationale visant à interdire la corrida.

Le député LFI a dénoncé une "obstruction" avant de retirer son texte. "C’est la victoire de la liberté, de la liberté culturelle dans notre pays, estime Corentin Carpentier. On a gagné aujourd’hui le droit d’affirmer ce que nous sommes et d’affirmer notre enracinement."

"Ce débat a permis de montrer qu’on ne peut pas déraciner des gens en claquant des doigts", a-t-il ajouté, estimant toutefois que "la corrida évoluera d’elle-même, en fonction de ce que les gens veulent voir, et pas en fonction de ce que les gens à Paris, déracinés, veulent nous imposer".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Assemblée nationale

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.